Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce que nous savons des animaux, ce qu'ALlâh nous dit d'eux dans le Qur'an...
Ce que nous savons des animaux, ce qu'ALlâh nous dit d'eux dans le Qur'an...Ce que nous savons des animaux, ce qu'ALlâh nous dit d'eux dans le Qur'an...

Dans le ghayb

  • Les animaux seront ressuscités le jour de la Résurrection et la justice sera rendue entre eux. hadith D’Abou Houraira» les droits seront restitués à leur propriétaire (légitime) à tel point que le bélier sans corne sera vengé du bélier cornu (qui l’aura frappé dans ce monde) (Sahih Mouslim)
  • Après ce jugement les animaux seront en poussière
  • Toutefois il y aura au Paradis des oiseaux et des animaux qui ne sont connus que d’ALlâh. «Et toute chair d’oiseau qu’ils désireront.» (Coran 56 : 21)
  • Le Serpent en enfer

Dans le monde visible

  • Les animaux sont des êtres vivants, organisés, élémentaires ou complexes, doués de sensibilité et de mobilité. Par opposition à végétal, les animaux sont des êtres vivants organisés, généralement capable de se déplacer et n’ayant ni chlorophylle ni paroi cellulaire cellulosique. Par opposition à homme, les animaux sont des être animés, dépourvu de langage articulé.
  • Et Dieu a créé d’eau tout animal. Il y en a qui marchent sur le ventre, d’autres qui marchent sur deux pattes, et d’autres encore qui marchent sur quatre. Dieu crée ce qu’Il veut et Dieu est omnipotent. (Coran, 24 : 45)
  • Allâh nous parle beaucoup des animaux dans le Coran. Et Il connaît parfaitement les animaux car c’est Lui qui les a créés. Alors, Il nous parle des animaux pour nous faire réfléchir et pour nous apprendre quels animaux les prophètes d’avant, comme Mûsâ, Ibrâhîm, Sâlih, Yûnus, Sulaymâne, ‘alayhimu salâm, ou les peuples d’avant, comme les gens de la Caverne, ont rencontrés durant leur vie. Comme les oiseaux et le veau de Ibrâhîm, ou bien le serpent et la vache de Mûsâ, les fourmis et les oiseaux de Sulaymâne, la chamelle de Sâlih, les oiseaux qui ont protégé Makkah contre les éléphants gigantesques qui étaient venus pour détruire la Ka’bah. Ils leur ont jeté des pierres et ont tué tous les soldats.
  • Et comme c’est Allâh qui a créé tous les animaux, toutes les races d’animaux, toutes les espèces d’animaux, Il nous parle de toutes les espèces. Des plus petites aux plus grosses.
  • Il nous parle des insectes, avec les fourmis de Sulaymâne qui avaient peur de se faire écraser par l’armée. Et Sulaymâne comprenait tout ce qu’elles disaient.
  • les mouches, aussi. Quand Allâh nous dit que personne ne peut créer même une simple mouche, alors que la mouche est très petite.
  • les sauterelles et les poux qu’Allâh a envoyés pour punir Fir’awn qui ne voulait pas obéir au prophète Mûsâ.
  • les abeilles, quand Allâh nous dit que c’est grâce à Lui qu’elles nous donnent du miel.
  • le moustique car Allâh l’a créé et même s’il est tout petit, il est quand même extraordinaire.
  • les papillons aussi, parce que les gens marcheront dans tous les sens le jour du Jugement. Comme les papillons.
  • les araignées, car Allâh nous dit que les kuffar sont très fragiles, comme la maison de l’araignée. Dès qu’on souffle sur la toile, elle se casse ! Quand on est musulman, Allâh nous protège. Quand on n’est pas musulman, on n’a personne pour nous protéger
  • Allâh parle des poissons, également. Des petits poissons et des gros poissons. Le poisson de Mûsâ, c’est un petit poisson. C’est un poisson qu’il voulait manger mais au moment où il a voulu le prendre, il s’est aperçu que le poisson avait disparu ! Comment ? Allâh l’a fait revivre et repartir dans la mer ! Et Mûsâ a bien compris qu’Allâh lui avait envoyé un signe. Car seul Allâh peut faire revivre des poissons morts. Par contre, le poisson de Yûnus n’était pas petit. C’était un gros poisson. Un poisson qui l’a avalé en entier. Mais Allâh l’a empêché de manger Son prophète et un jour Yûnus a pu ressortir, grâce à Allâh.
  • Les oiseaux : Allâh nous parle beaucoup des oiseaux. Pour qu’on réfléchisse. Pourquoi Allâh fait voler les oiseaux ? Comment ils tiennent en l’air, comment ils montent, comment ils descendent ? Pourquoi ils ne tombent pas, comme nous ? Pourquoi certains oiseaux ne volent pas, alors qu’ils ne sont pas lourds et qu’ils ont des ailes, comme les poules ? Il faut bien réfléchir. Allâh nous parle des oiseaux de Dâwûd qui disaient subhâna-Lâh avec lui. Et de l’oiseau de Sulaymâne, le Hudhud, qui racontait à Sulaymâne tout ce qu’il voyait là où il volait. Il y a plein d’autres oiseaux dans le Coran : l’oiseau qui a montré au fils de Âdam comment on enterre un mort, les cailles, qui sont les oiseaux qu’Allâh a envoyés à Mûsâ et Hârûn pour les Banû Isrâ-îl qui mouraient de faim dans le désert, les oiseaux de Ibrâhîm qui étaient morts et qu’Allâh a fait revivre, et les oiseaux qu’Allâh a envoyés pour défendre la Ka’bah quand les kuffar ont essayé de la détruire avec de gros éléphants.
  • Allâh nous parle des animaux qui vivent sur Terre. Il y a les animaux gentils, comme les grenouilles qu’Allâh a envoyées à Fir’awn par milliers. Il y en avait partout, dans les rues, dans les champs, dans les maisons, dans les puits, dans les lits, dans la nourriture…, partout partout. La grenouille est un batracien car elle vit dans l’eau et sur la Terre.
  • Allâh nous parle aussi beaucoup des mammifères, comme le veau de Ibrâhîm qu’il a fait préparer pour ses invités, la vache qu’Allâh a demandée aux Banû Isrâ-îl d’égorger, la chamelle du prophète Sâlih qu’Allâh a envoyée pour les gens et qui a été tuée par les kuffar, les gros éléphants de ceux qui voulaient détruire la Ka’bah d’Allâh à Makkah, le chien des jeunes gens qui se sont cachés dans une caverne pendant longtemps pour que les kuffar ne les tuent pas et qu’Allâh a protégés. Al-hamdu li-Llâh ! Il y a aussi le mouton, la brebis, la chèvre, parce que ce sont des animaux qu’on mange et parce que les prophètes, comme Mûsâ et Muhammad, ‘alayhima salâm, étaient des bergers et avaient des troupeaux de moutons, de chèvres, de vaches… Il y a aussi l’âne, le cheval et le mulet, parce que ce sont des moyens de transport. Il y a le chameau aussi. Pourquoi ? Parce que le chameau est un animal extraordinaire et Allâh nous demande de bien regarder les chameaux, comment ils sont faits, comment ils arrivent à supporter de rester longtemps sans boire, comment ils parcourent de grandes distances sans s’arrêter, ni boire, ni manger. Allâh nous parle des singes aussi. Comment ? Simplement, parce que certains des Banû Isrâ-îl avaient tellement désobéi à Allâh, qu’Il les a transformés en porcs et en singes. Allâh nous parle aussi du porc pour nous dire qu’il est sale, très sale et qu’on ne doit pas le toucher et évidemment qu’on ne doit pas le manger.
  • Enfin, Allâh nous parle des animaux méchants. Le lion. Les kuffar détestent le Coran et ne veulent pas l’écouter quand ils l’entendent. Comme les ânes qui s’enfuient poursuivis par les lions ! Il y a le loup aussi, quand les frères du prophète Yûsuf ont menti à leur père pour lui faire croire que Yûsuf avait été mangé par un loup. Et bien sûr le bâton de Mûsâ qui se transforme en serpent et qui mange les serpents des kuffar de Fir’awn.
  • Voilà. Allâh a créé tous les animaux et Il nous parle de toutes les sortes d’animaux dans le Coran. Et le Prophète, ‘alayhi salâm, nous a appris comment traiter les animaux. On ne les attaque pas, on les protège, on ne leur fait pas de mal. On peut se défendre contre les animaux méchants et on peut tuer des animaux pour manger. Mais on ne doit jamais être cruels et injustes. Car Allâh a créé les animaux et nous a autorisé à en manger certains, et Il n’aime pas l’injustice.
Tag(s) : #Etres vivants

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :